Rechercher

Le TIM Lab, quand business school et Tiers-lieu s'unissent


Bonjour !


Dans cette série d’articles spéciale consacrée aux lieux qui réinventent nos façons de produire, d’échanger et de vivre, nous partirons à la rencontre des femmes et hommes qui sont au cœur des Tiers-lieux.

Dans ce troisième épisode, on vous embarque au TIM Lab, géré par Delphine Gatti-Urweiller.


L’accompagnatrice

TIM Lab Tiers-lieu Grenoble

Delphine Gatti-Urweiller


« L’innovation collaborative est efficace et fructueuse lorsque l’on se mélange et que l’on produit un jus de cerveau commun ».


Delphine Gatti-Urweiller est responsable de Programmes innovation pour Grenoble Ecole de Management, GEM Labs. Sa mission est d’identifier les besoins des entreprises et des apprenants pour de nouvelles méthodes et postures de travail au service du management de l’innovation. Le but est ensuite de développer de nouvelles approches pertinentes, applicables sur le terrain pour les (futurs) managers.


Le Tiers-lieu


Le GEM Labs est le campus innovation de Grenoble Ecole de Management. Il fait office de Tiers-lieu avec son bâtiment comprenant 5 plateformes d’immersion. Le but est de développer des expériences les plus proches de la réalité au service de compétences et postures de travail. Les plateformes sont notamment :


  • Le TIM Lab : pour la découverte et l’entraînement aux méthodes de l’innovation collaborative et ouverte

  • Le Playground : pour l’entraînement et l’expérimentation autour de la gamification et du serious game

  • Ou encore le Biz lab : pour expérimenter autour du marketing digital, du retail, du parcours client, de la gestion de la date ou encore de l’adoption de nouvelles technologies

tiers-lieux de Grenoble

Pour Delphine, il peut s’agir d’un Tiers-lieu car c’est un endroit à part, qui favorise la rencontre de profils différents. Pour l’innovation collaborative, le plus fructueux, c'est lorsque l’on se mélange : « cela produit un jus de cerveau ». Il est aussi important pour elle que le lieu invite à des postures de travail inhabituelles (salle de créativité, mobilier favorisant des postures différentes, des outils de divergence ou de convergence, etc.). « Les gens se dirigent vers des espaces différents en fonction du moment de la journée, de la fatigue, ou de leur personnalité. »


Pour Delphine, le plus important c’est le mix des composantes : lieu, esprit du lieu, public, et la personne qui guide et accompagne les groupes.

Les utilisateurs du lieu sont à la fois des groupes d’entreprises, des professeurs de l’école, des chercheurs, et les étudiants. Le TIM Lab a pour but de provoquer une expérience décalée et de donner un espace-temps pour relever la tête du guidon et du quotidien (de l’entreprise et des cours). Le but était aussi de travailler avec l’écosystème de la région.

Grenoble tiers-lieux TIM

La suite


Faire vivre le lieu au quotidien n’est pas de tout repos et les écoles de management sont constamment disruptées : « Les standards sont remis en cause ».


L’objectif à l’avenir sera de créer une nouvelle version du parcours ; optimiser les temps physiques et les temps digitaux. Le but : axer sur les méthodes hybrides confortables et satisfaisantes. Enfin, il faudra également continuer de connecter les travaux de recherches avec le monde des entreprises afin de garder le lien professionnel avec toutes les parties prenantes.

tiers-lieu Grenoble

Maxime Kraemer

12 vues0 commentaire