Rechercher

Oobee, le Tiers-lieu pour expérimenter et travailler autrement


experimenter travailler autrement tiers-lieu oobee

Bonjour !


Dans cette série d’article spéciale consacrée aux lieux qui réinventent nos façons de produire, d’échanger et de vivre, nous partons à la rencontre des femmes et hommes qui sont au cœur des Tiers-lieux.


Dans ce deuxième article, on vous emmène chez Oobee, créé par Delphine Delaunois.


La fondatrice du Tiers-lieu


oobee tiers-lieu




Delphine Delaunois


« J’invite les gens à tester, à expérimenter au quotidien »



Delphine Delaunois est coach professionnelle. Elle accompagne les personnes à être « bien dans leur job ». Elle créé, en 2018, Oobee : un espace de coworking pour expérimenter une autre façon de travailler ensemble. Oobee signifie Out Of the Box Expérimentation et Essaimage. Elle a flashé sur ce lieu dans lequel tout était encore à faire. Son passé dans l’immobilier et sa passion pour « casser des cloisons et réaménager » l’a bien aidé.


Pour elle, le plus important dans le coworking, ce sont les gens, l’énergie de l’interaction entre des personnes qui partagent des mêmes valeurs d’harmonie et de bienveillance. C’est pour cela qu’elle tient à soigner l’accueil.


Elle a créé ce Tiers-lieu à Grenoble un peu à l’intuition, car elle voulait créer un espace dans lequel on soit « comme à la maison ». Etant passionnée d’innovation, elle avait la volonté d’expérimenter sur le terrain avec de nouvelles formes de gouvernance.


expérimenter et travailler autrement tiers-lieu

Le Tiers-lieu


Oobee est un Tiers-lieu « entre la ville et le village, à taille humaine ». Il y a des bureaux nomades (à la journée, à la semaine, au mois) et des bureaux fermés avec des salles de réunions pour des visios, des teambuilding, des ateliers de sprint design etc. La taille du coworking est « très familiale » et la place est donnée à l’harmonie avec des ateliers de sports, de relaxation.


Pour Delphine, il y a l’espace physique mais « il y a aussi des valeurs communes que l’on partage comme la bienveillance ». La bienveillance doit être vécue dans ce qu’on partage quand on rentre dans le coworking. L’intention est portée au fait de partager des moments qualitatifs tout en travaillant avec du bon mobilier pour être confortable dans son travail.


travailler autrement oobee

Les utilisateurs du lieux sont pour 1 tiers d’entre eux en télétravail. 50 % des utilisateurs sont des indépendants de tous horizons (photographes, designers, dans le web, coachs, consultants, etc.). Enfin, il y a aussi des employés d’entreprises de la région. Ils sont tous partenaires dans le projet de travailler ensemble.


Les principaux bénéfices sont l’ambiance dans laquelle les gens travaillent, le fait qu’ils repartent avec le sourire et la richesse dans le partage. « Parfois il se crée du business entre des gens qui ne se connaissait pas, c’est une grande satisfaction. » Enfin, pour Delphine, les membres participent à une expérimentation grandeur nature de nouvelles formes du travail.


Et après ?


Après 2 années de restrictions sanitaires (confinement, fermeture, etc.), elle continue de faire le choix de la vision derrière le projet.


La suite envisagée est qu’Oobee deviennent un véritable Tiers-lieu de référence à Grenoble, en devenant une maison des ressources (accompagnement, personne, espace, etc.) en recevant de nouveaux ateliers comme du sprint design, des ateliers collaboratifs pour innover.


« J’invite les gens à tester, à expérimenter, chez moi ou ailleurs ».


tiers-lieu oobee

Maxime Kraemer

15 vues0 commentaire