Rechercher

Les étudiants et le distanciel : qu’en pensent-ils vraiment ?


A la manière de Jean-Michel Blanquer à la fin du premier confinement, on entend souvent dire que le distanciel est « Une réussite. » chez les étudiants. Pour beaucoup, la pertinence du l’utilisation du distanciel avec les étudiants n’est plus à prouver. Pourtant, on en oublie souvent de demander l’avis des principaux concernés : les étudiants.

Une nouvelle fois, nous sommes partis à la rencontre des étudiantes et étudiants français pour comprendre ce qu’ils pensent des cours à distance.


Un développement rapide et impressionnant


Le développement du distanciel pour les étudiants était déjà en marche dans les écoles du supérieur avant la crise sanitaire. Mais depuis 2020, les outils digitaux pour suivre les cours et interagir scolairement se sont démultipliés à tel point que la classe virtuelle est jugée efficace par 85% des professionnels de la formation en 2020 contre 23 % seulement en 2016. (Source étude 2021 ISTF sur le digital learning).

Les écoles se dotent d’outils de plus en plus précis et modulables pour composer en fonction des besoins. Par exemple, au tout début nous connaissions les principaux acteurs du marché que sont Zoom, Teams ou encore Google Meet. Or maintenant, on voit l’apparition de nouvelles plateformes en ligne telles que Gather Town (voir photo ci-dessous) pour faire des conférence avec un « map » virtuelle ou encore des dispositifs plus élargit pour faire de l’hybride avec des modes « Hyflex » comme à GEM par exemple.


Ce que pensent les étudiants du distanciel : un outil pertinent dans certaines situation


Globalement, ce qui est ressorti de notre enquête, c’est que le distanciel est pertinent pour les étudiants dans certaines situations. Notamment concernant les transports, dans lesquels les jeunes passent moins de temps s’ils n’ont pas obligation de se rendre dans les bâtiments de l’école et en ont plus pour leur loisir ou leurs révisions.


De plus, ils sont globalement satisfaits des possibilités ajoutées par ces outils numériques dans le cadre de leur cours. Pour certains, ce sont les options ludiques de réponses comme Kahoot qui sont sources d’originalité et pour d’autres, ce sont les nouveaux outils de participations et de travail comme Mural, qui permet d’ajouter de la gamification à un travail d’intelligence collective.

Enfin, le fait que les étudiants utilisent le distanciel, permet de les faire monter en compétences avant leur arrivée en entreprise. Ils sont familiarisés avec les outils sur lesquels ils vont certainement travailler et donc plus à l’aise.

distanciel et étudiants : qu'en pensent-ils vraiment

Les étudiants et le distanciel : un mix à utiliser avec précaution


Néanmoins, un nuance majeure fut mainte fois prononcée : le distanciel ne remplace pas la réalité ! Typiquement dans le cas d’un cours, beaucoup préfère avoir le ou la professeure en face pour poser leurs questions plutôt que d’écrire dans un chat. Ils préfèrent également les explications et les cas pratiques en réel qu’en virtuel.

« Cela change tout au niveau de la relation et de la confiance ! » Il y a donc aussi une relation de confiance entre l’enseignant et l’apprenant qui ne peut se forger qu’en présentiel.

distanciel et étudiants : ce qu'ils en pensent

Un autre point soulevé est celui de la différence d’accès au numérique. Le distanciel à fait ressortir l'écart entre des étudiants qui peuvent acheter du matériel de qualité et d'autres qui ont plus de difficultés. Pour ceux-ci, acheter et manipuler du matériel informatique peut être source de stress.


Rien ne remplace un cadre d’apprentissage réel


Que ce soit pour rencontrer ses amis, se détendre lors des pauses dans un endroit vert ou encore pour mieux apprendre, les étudiants préfère le présentiel au distanciel. Ils sont conscients des enjeux des outils « remote » pour quelques jours par mois mais préfère la qualité sensorielle réelle des campus.


Le présentiel a encore beaucoup d’avenir et Faire rayonner ses bâtiments et campus permet d’attirer les talents sensibles à la qualité de présence dans leurs enseignements.


12 vues0 commentaire